L’Église du Salut : Coulisses et Commentaires !

بتاريخ : 26-06-1432 الموافق May 30 2011 10:51:41
عدد الزيارات : 298

Le crime commis à l’Eglise du perpétuel Salut à Bagdad, le 31 octobre 2010, provoqua un tollé si médiatisé, et des demandes si précises, avec une répétition presque au mot près dans tous les médias, que cela criait quelque chose d’orchestré. Il fallait un certain temps pour mieux saisir les coulisses et l’envergure criminelle de cette planification flagrante.
Quelques jours de recul nous mènent au Synode des Evêques pour le Moyen-Orient, tenu au Vatican, du 10 au 24 octobre 2010. Parcourir le texte de l’instrument de travail, et surtout la liste finale des 44 propositions, révèle incontestablement un lien, cousu avec du gros fil blanc, entre le Vatican et le crime perpétué à l’Eglise du Salut. Sans oublier qu’en Irak, nous sommes en pleine guerre de religion, une croisade annoncée par G.W.Bush en commençant l’invasion de l’Irak.
Le Synode tournait autour de quelques thèmes bien déterminés : la présence des chrétiens au Moyen-Orient, ‘‘leur terre d’origine depuis Jésus-Christ’’ ( ! ) ; la fidélité aux enseignements du Concile Vatican II ; l’évangélisation du Moyen-Orient ; les souffrances qu’endurent les chrétiens du Moyen-Orient, au rythme quotidien, et qui les poussent à l’émigration ou au martyre ; comment contrecarrer cette émigration et maintenir  ces chrétiens sur leur terre. Tandis que la liste des propositions, présentée au Pape à la fin du Synode,  précise au N° 5 : « Il faut aussi demander aux instances nationales et internationales un effort spécial pour mettre fin à cette situation en tension, en rétablissant la justice et la paix ». Autrement dit, une invitation à l’ingérence directe dans les pays du Moyen-Orient, dont l’immense majorité des habitants est musulmane, tous qualifiés de terroristes et  d’extrémistes, selon ce même Bush.
En survolant les interventions des pères synodaux, on est étonné de lire des phrases révélatrices :
*  « Le christianisme est en hémorragie continue, en Irak »
* « Il y a des plans sataniques de la part de groupes fondamentalistes extrémistes qui ne sont pas seulement dirigés contre les chrétiens en Irak, mais qui touchent tous les chrétiens au Moyen-Orient »
*  « Que la communauté internationale ne reste plus silencieuse devant le massacre des chrétiens en Irak »
* « La communauté internationale est invité à faire pression sur le gouvernement local pour éviter le massacre des chrétiens dans le pays »
* « Que la sécurité, la pleine citoyenneté, la liberté religieuse des chrétiens en Irak soient l’objet d’un débat au Conseil de Sécurité d’ l’ONU »
* « Où est la conscience mondiale ? Tous restent spectateurs face à ce qui ce produit en Irak à l’encontre des chrétiens »
* « Les chrétiens en appellent à la communauté internationale et l’intervention rapide »
* « L’Irak, pays de la Mésopotamie, pays des civilisations, où Abraham est né, où se trouvent Ur, Babel et Ninive, pays d’écriture sainte, pays de la foi et des martyrs… Depuis que le christianisme s’y est répandu, malgré la persécution des Perses, le sang des martyrs y a coulé et le flux islamique l’a couvert. »
* « Nous voulons sonner les cloches d’alarme » « Préparer une nouvelle aube au Moyen-Orient»
* Bien plus, « Certains participants ont invité au dialogue avec les musulmans ‘‘éclairés’’, disposés à une ‘‘lecture critique du Coran’’ et à une ‘‘interprétation des lois musulmanes dans leur contexte historique’’ » ! C'est-à-dire un dialogue avec ceux qui sont disposés à trahir leur religion, avec ceux qui sont disposés à manipuler le sens du Coran !!
Cinq jours plus tard eut lieu le crime planifié de l’église du Salut, qui déclencha, certes, un raz de marée de protestations, avec une pompe bien programmée de par la communauté internationale chrétienne, des marches silencieuses, des slogans et des banderoles, des messes et un requiem. Il suffit de voir quelques titres des journaux pour se faire une idée de l’orchestration bien dirigée :
« Echos de l’Irak crucifié ;  le Saint Siège dénonce les violences contre les chrétiens au Moyen-Orient ; seul un état civique pourra sauver les chrétiens d’Orient ; un évêque libanais invite à réformer les régimes islamiques ; un DVD sur l’exode des chrétiens de l’Irak ; pour le pape, les idéologies terroristes sont de fausses divinités, à démasquer ; Les chrétiens d’Irak coincés entre la majorité musulmane chiite et la minorité sunnite ; Mgr Casmoussa en appelle aux Etats-Unis ;  la Fille aînée de l’église, qui joue la chasse aux immigrés musulmans, avait déjà offert 500 postes aux émigrés de l’Irak, puis doubla le chiffre, et, grâce à un groupe de l’UMP à l’Assemblée nationale, met en place un groupe de réflexion et d’action sur la situation des communautés chrétiennes au Proche et au Moyen-Orient, dont la situation, d’après François Copé, est dramatique ». Pour ne rien dire des blessés reçus à soigner ou à héberger. Et un des tout derniers titres : Benoît 16 veut mettre l’Eglise en ordre de bataille ! Tel qu’on le voit, ni l’amalgame voulu entre politique et religion pour attaquer l’Islam et les musulmans, ni l’ingérence en Irak ou au Moyen-Orient, n’ont  besoin d’être soulignés…
Triste scénario qui copie l’ignominieuse comédie ‘‘Home made’’ du 9 / 11, et les trois fameuses tours qui s’écroulèrent, prises comme prétexte pour lancer une guerre exterminatrice contre le prétendu terrorisme de l’Islam et des musulmans... À souligner à propos des trois tours : les deux tours jumelles du World Trade Center, et la troisième, de 42 étages, qui abritait les bureaux de la CIA, qui s’écroula quelques heures plus tard, selon le même système de démolition sous contrôle, sans qu’absolument rien ne la touche : ni avion ni fusée ni même une petite mouche… Et pourtant, elle s’effondra ! Le lendemain, elle se volatilisa des nouvelles jusqu’à nos jours ! Le résultat convoité n’était autre que : sacrifier quelques centaines de personnes pour se parer d’une légitimité internationale pouvant permettre les génocides à réaliser, et qui chantent à l’unisson avec les visées vaticanes. Car sûrement l’incident de cette église donne preuve à l’appuie, pour justifier le Synode et ses demandes d’ingérence en Irak et dans les pays arabes et musulmans.
L’attaque de l’église, que personne ne peut accepter, a été présentée aux médias comme étant un acte commis par un groupe de musulmans attenant à Al-Qaeda, nommé ‘‘l’Irak islamique’’, puis devint Al-Qaeda elle-même, dans une vague ascendante d’exagérations, puisque l’Islam depuis le fameux 9 / 11 a été inextricablement lié au terrorisme. Cependant, ce même crime a été autrement décrit par ceux qui l’on vu de l’extérieur, mais cette description, hélas, passa sous silence parce que fort révélatrice :
« Les criminels ont traversé toutes les barrières de sécurité, sans la moindre objection, perpétuèrent leur massacre, puis, lorsque leurs tirs s’arrêtèrent, les troupes officielles attenant aux vassaux de la politique américaine sous l’égide d’Al-Maliki,  qui stationnaient devant et autour de l’église, sans bouger pendant l’attaque, pénétrèrent et vidèrent l’église sans saisir un seul des terroristes, qui disparurent en un clin d’œil ».
Là le panorama diffère, la scène et les metteurs en scènes changent de sens pour pointer une certaine complicité entre la politique ecclésiastique et américaine, se trouvant sur place avec leurs vassaux irakiens. Inutile d’ajouter que le seul gagnant de ce crime n’est autre que l’institution vaticane et sa planification, voulant mettre en relief le  ‘‘martyre’’ des chrétiens de l’Irak, puisque l’Irak est ‘‘un pivot principal pour l’évangélisation du Moyen-Orient’’, comme dit un des pères synodaux, et surtout pour contrecarrer les quelques milliers de missionnaires baptistes, qui pataugèrent intrépidement dans le pays avec l’invasion américaine et continuent jusqu’à nos jours. C’est une double bataille que le Vatican essaye de mener.
Le projet de G. W. Bush pour dépecer le Moyen-Orient, cette politique arrogante, raciste, a déjà été vulgairement annoncé le partage de tous les pays du Moyen-Orient, pour mieux extirper leurs matières premières, mieux mâter leurs peuples, et mieux stabiliser son bastion d’Israël sur une terre usurpée. Une politique qui fonctionne de paire avec la politique vaticane, aussi raciste qu’arrogante, qui a déjà effrontément décrété l’évangélisation du monde en 1965. Ne pouvant la réaliser, vu la folle étendu de manipulations à faire, elle se lança dans la même conception de partage pour mieux dominer, et commença ‘‘une nouvelle évangélisation’’ pour les pays chrétiens, et une évangélisation pour le Moyen-Orient, grâce à tous les adeptes baptisés, qu’elle transforma en traîtres contre leurs pays ou leurs concitoyens, en leur imposant – toujours à Vatican II, la participation à cette diabolique évangélisation. Et ensuite, ils osent parler de l’amour du prochain, d’un Dieu de charité ou d’amour !
 Il est révoltant de voir tant d’intérêt sur le plan international, tant de larmes gluantes, de lamentations forcées, de cris au secours, des manifestations organisées et surtout tant d’accusations contre l’Islam, pour une quarantaine de morts et quelques blessés, intentionnellement sacrifiés pour le décors d’une pièce préfabriquée ! Des bribes, si l’on peut dire, par rapport à ce que le peuple irakien musulman a subi depuis plus d’une dizaine d’années, ployé d’abord par un embargo meurtrier, puis, écrasé sous toutes sortes de modes d’éradications.
Où étaient le Vatican et toute son armada ecclésiastique, médiatique, politique et autres,  où étaient toutes ces Institutions qui hurlent au secours pour quelques dizaines de chrétiens lorsque des millions de musulmans, et je répète : des millions de musulmans, en Irak, en Afghanistan, en Palestine et ailleurs, ont été carbonisés, pulvérisés, égorgés, écrasés, tués de sang froid sous menace ou par amusement, tel qu’on l’a vu ? L’ignoble Embargo de Gaza qui dure encore et le crime indescriptible de « Plon durci » sont-ils déjà oubliés ?! Où étaient la conscience de cette communauté internationale et toutes ces loques d’organisations et d’institutions, lorsque des millions de musulmans, femmes, hommes, enfants, vieux ou embryons étaient impunément calcinés, réduits, eux, leur terres et leurs biens en une poignée de cendres ou pétrifiés ?! Quelques honnêtes personnes à part, tous ces crimes impunément réalisés, tous ces millions de musulmans décimés ou poussé à l’exile et à l’émigration, ne touchent point la chrétienne société internationale, qui sait se taire, qui sait laisser passer, lorsque cela ne touche point ses intérêts !
Piètre démocratie, basée sur des mensonges accumulés, qu’on veut imposer à tout le monde. Piètre confession raciste, basée sur des textes fabriqués,  manipulés à travers les Conciles, le long des siècles, et qu’on veut ingurgiter à toute la terre.
A tous ces Titans d’agresseurs inhumains je ne peux que demander : Un peu de décence, de grâce, et je ne dis même pas un peu de justice ou de probité, des mots qui n’existent même pas dans leur dictionnaire



اضفها لمفضلتك بالموقع Twitter Facebook MySpace Digg Delicious
التعليقات








الهجري <=> الميلادي
يومشهرسنة

هجري
ميلادي


مثال:9665123456789
اكتب رقم جوالك




اكتب اميلك